Les ETERNELS

Tombés du ciel

« L’éternité c’est long… surtout sur la fin. »

Woody Allen (entre autres)

Les dieux existent, ils vivent parmi nous. C’est en tout cas un fait admis dans le monde merveilleux de Marvel. Voilà des lustres que le studio nous éclaire sur l’existence de titans aux pouvoirs cosmiques qui se sont coalisés pour défendre notre espèce. Malgré la fin de partie sifflée par les Avengers, il fallait bien que la Maison des Idées trouve d’autres guerres à mener. Elle s’est alors tournée vers un nouvel âge mythologique, l’espérant apte à relancer la machine à profit. De son chapeau rempli de costumes, elle sort « les Eternels », entités créées il y a près d’un demi-siècle par Jack Kirby dans les cases d’une bande dessinée bon marché. Les voici désormais entre les mains de Chloé Zhao, chargés d’apporter la bonne parole à l’humanité, mais les nouvelles ne sont pas forcément bonnes.

Alors que Frances MacDormand arpentait le « Nomadland » du Midwest, elle passa près d’un cinéma dont le frontispice annonçait la diffusion du film « Avengers ». Par ce clin d’œil un brin ironique, Chloé Zhao, pas encore reine des Oscars, entérinait son affiliation à l’univers des manitous du divertissement, ralliant son humble récit humaniste à la cosmogonie des super-héros fulminants et tintamarresques. En acceptant d’être l’ambassadrice d’une nouvelle génération d’êtres extraordinaires, elle entendait sûrement apporter un peu de délicatesse et de sensibilité dans cette grande foire d’immortels aux guerres infinies. Elle trouvait sans doute chez ces êtres millénaires, ces observateurs discrets de l’évolution de l’humanité, une sorte de miroir de nos existences et une distance bienveillante qui entrerait en cohérence avec ses films précédents.

Son scénario trace des perspectives à travers les âges, tandis que la caméra explore le Time sur les ailes du Floyd. Elle visite les merveilles du monde, revient à l’aube des civilisations, suspendue aux jardins de Babylone, invitée au désastre d’Hiroshima. Zhao fait des livres d’Histoire le papier-peint de son récit impliquant des destinées autrement plus célestes, des périls bien plus Déviants. Ainsi la présence sur Terre des Eternels ne se justifie que pour distribuer des beignes à de sales bêtes venues des recoins obscures de l’univers, prédateurs mutants et tentaculaires mettant en péril un projet plus souterrain. Le sort de la planète toute entière justifie certainement l’universalisme de la distribution : créés par des êtres supérieurs, les Eternels semblent avoir été dessinés pour couvrir l’arc-en-ciel des sensibilités de la société actuelle. Cette confrérie aux united colors et à l’accent parfois bollywoodesque inclut même une sourde et muette qui se déplace plus vite que le son (belle idée), et même une ado condamnée à fantasmer pour l’éternité sur le beau gosse de l’équipe (Zhao aurait-elle passé un « entretien avec un vampire » pour un éventuel projet sur Dracula ?).

La réalisatrice fait de son héroïne Sersi une sorte de double d’elle-même à travers les traits asiatiques de la britannique Gemma Chan, qu’elle associe à deux exemplaires de mâles alphas à la recherche d’un second souffle depuis le classement sans suite de l’affaire des Trônes : Richard Madden (ex-Robb Stark) sera le très aérien Ikaris dont les yeux crachent des rayons à faire pâlir d’envie tout Kryptonien de passage sur la Terre, tandis que Kit Harrington (ex-John Snow) écopera du petit ami de substitution (il se contentera de quelques apparitions en début et fin de métrage) réservant évidemment des surprises pour de futurs épisodes. Autour d’eux, s’agitent bien d’autres divinités aux capacités spécifiques et aux patronymes piochés dans le vivier du polythéisme mondialisé (entre autres Gilgamesh, Ajak, Phastos, ou encore Théna dont le A est allé se faire voir chez les Grecs). Angélina Jolie et Salma Hayek font figures de patronnes de cette noble assemblée qui finit par en pincer pour l’humanité.

Le script recycle une belle idée développée il y a fort longtemps dans les comics (et jusqu’ici très maladroitement exploitée dans un Marvel d’ancienne génération) au travers d’un conflit de loyauté qui opposait un hérault cosmique et son maître dévoreur de mondes. Mais dès lors qu’ils débarquent à bord de leur gros vaisseau de pierre (taillé dans le monolithe kubrickien sans doute), quelque chose cloche immédiatement chez ces poseurs de la galaxie. Ces figurines très kitchs aiment parfois s’isoler pour réfléchir en scrutant l’horizon, et traversent le cours des siècles en ne sachant s’ils doivent se parer de solennité ou bien jouer la carte du second degré. Les dialogues écrits à la tourtière, les blagues qui manquent d’esprit et les pleurnicheries qui succèdent aux pesantes querelles philosophiques n’aident pas hélas à procurer à ces dieux tombés sur la Terre la nécessaire sympathie, cette prestance acquise au prix de mille luttes, film après film, par leurs prédécesseurs de la guerre du Gant.

La mort de certains d’entre eux ne fait ni chaud ni froid. Leurs dilemmes moraux, leur humanité feinte, leur romantisme lénifiant ne convainquent pas un seul instant. On retiendra quelques belles passes d’armes, notamment lors de l’affrontement final, et un éveil cataclysmique qui redessine le paysage terrestre, rien de suffisamment consistant pour insuffler un nouvel engouement. De plus, « Les Eternels » lancent un pari risqué car l’immortalité des personnages condamne aussi les acteurs à rester figés dans leur image actuelle (leur contrat stipule peut-être qu’ils ont désormais interdiction de vieillir, à moins que les sorciers numériques n’aient trouvé la formule de la vie éternelle). Reste ce sentiment qu’ils arrivent après la bataille, dans un monde déjà saturé de super-pouvoirs, pour un récit qui s’étire sur plus de deux heures et demie, autant dire une éternité.

55 réflexions sur “Les ETERNELS

  1. Personnellement, j’ai beaucoup aimé ! C’est un film très introductif, mais dont les éléments mis en place sont à mon sens, assez prometteurs…Grande amoureuse de mythologie, j’ai été passionnée par toute celle qui découle justement de ces nouveaux héros et puis, c’est tout de même un sacré spectacle !

    Aimé par 1 personne

  2. Bon… j’hésitais encore, mais tu viens de me convaincre de ne pas y aller. Même si ces films sont taillés pour les grands écrans, ce sera pour un soir devant la télé, d’ici quelques années. Ou pas.

    Bref, j’suis loin d’être chaud, d’autant que j’ai d’autres priorités immédiates. En espérant que Miss Zhao ne se contentera pas désormais de ce type de blockbusters…

    Aimé par 1 personne

    • Ce que je redoutais s’est hélas produit : la greffe entre le grand spectacle et la sensibilité contemplative de Chloe Zhao prend mal, et fait de ces « Eternels » un bruyant pensum, un abécédaire du divin pour les nuls. Mais c’est peut-être moi qui suis allergique à cette redéfinition du mythologique selon Marvel. Et je peux te dire que ce qui s’annonce dans les vidéos épilogues n’est pas forcément plus alléchant. Je vais pour le moment me recentrer sur mes fondamentaux, attendre le retour de l’ado-araignée et de son étrange docteur.

      Le film semble marcher correctement, ce qui peut laisser espérer que Miss Zhao trouve les financements pour mener d’autres projets plus personnels (même si visiblement elle s’est démenée pour conduire celui-ci).

      Aimé par 1 personne

      • Pour tout te dire, je n’ai vu que Iron Man premier du nom et le premier Captain America. Je n’ai pas tenu sur les suivants et j’ai donc laissé tomber. Spiderman, je ne sauve que les deux premiers Raimi et le fantastique film d’animation. Côté DC, c’est guère plus reluisant. Les 2 premiers Batman de Tim Burton, les 2 premiers Superman de Donner et Lester. Par contre, j’aime beaucoup (mais tu le sais) The Shadow, le Fantôme, Rocketeer. Darkman est très bon aussi. J’aime pas les fonds verts, mon problème vient de là je pense !

        Aimé par 1 personne

        • Eh oui, aujourd’hui beaucoup de fonds verts hélas. Je suis aussi très client de ceux que tu cites, et je me réjouis déjà de voir d’ici quelques semaines le résultat du croisement entre le spidey du MCU et celui de Sam Raimi. Je n’ai pas vu le film d’animation que tout le monde me recommande chaudement. Il faudra que je répare cette erreur un jour.
          Quant aux autres, je m’en suis nourri toute ma jeunesse, entre les cases des comics à la popularité encore très confidentielle ; il y avait bien un vieux dessin-animé « l’Araignée » et un autre sur les FF, et puis la série un peu grotesque sur Hulk avec Lou Ferrigno, mais rien de l’ampleur du MCU actuel.
          Du coup, aujourd’hui, je suis plus ou moins preneur, ça dépend des films et des héros (je ne suis pas très « Gardiens de la Galaxie » comme le confirme mon article sur le Tour d’Ecran)

          Les GARDIENS de la GALAXIE

          Aimé par 1 personne

          • Le dessin animé L’Araignée est top, d’ailleurs Sam Raimi qui rend hommage dans le premier opus si je me souviens bien avec un mec qui chante le générique dans le métro de tête. J’ai dévoré les comics au temps de Lug (Rom étant mon préféré) et Sagédition (Batman poche, que je collectionne, et L’Homme Mouche). Les séries étaient bien. Hulk, je fais l’impasse sur les films, j’aimais bien. Revu il y a peu, ça reste plein de charme.

            Aimé par 1 personne

            • Jamais revu ce Hulk en série, mais dans mon souvenir c’était quand même un peu lourd.
              Rom, j’ai lu ça dans Titan autrefois. J’aimais bien aussi, surtout Machine Man (personnage très Kraftwerkien).
              DC je n’ai pas trop lu. Juste quelques grands récits emblématiques signés Miller ou Moore.
              J’aimerais bien revoir des épisodes de ce vieux « Spider-Man » dont on entend c’est vrai l’air du générique dans un des films de Raimi.

              Aimé par 1 personne

              • Ah Alan Moore et ses relectures de la littérature (Les Gentleman…, Les Filles Perdues, From Hell) sans oublier TheKilling Joke ! Ah Miller et son Sin City et Batman ! Que du bonheur

                Aimé par 1 personne

  3. « Un monde déjà saturé de super-pouvoirs. » Tu résumes là mon ressentit. Que c’est long, mou et plein de bons sentiments.

    Disney/Marvel ont fini par me dégoûter d’un imaginaire qui était celui de mon enfance (idem avec « Star Wars »). Leur nouvelle phase propose des personnages qui ne m’intéressent absolument pas, dans des intrigues sans intérêt et le tout dans des films sans personnalité. ‘Black Widow’, ‘Chang Chi’, ‘Venom 2’ ou ces ‘Eternels’ qui ne le resteront pas dans ma mémoire de spectateur.
    Après les super-héros les plus populaires tels que Spider-Man, Iron Man ou Captain America, la maison Marvel pioche dans ses archives pour continuer à faire tourner la pompe à fric (les actionnaires sont décidément insatiables). Le résultat est médiocre, par contre ces productions sont très inclusives (ces Eternels ressemblent plus à un échantillon représentatif du multiculturalisme US qu’à des créatures d’un autre monde, on est très loin du délire jouissif des Gardiens de la Galaxie), donc le politiquement correct nord américain est sauf.

    Moi, ce que j’attends, c’est une adaptation à la hauteur du conflit opposant un certain surfer et son dévoreur de mondes de maître. Avec sur leur route les 4 Fantastiques. Je précise que j’aime beaucoup le film de 2005, un peu moins sa suite de 2007, avec Jessica Alba et Chris Evans, pour leur mélange de SF et de comédie.

    Aimé par 1 personne

    • Ah, nous sommes d’accord !

      Je ne suis pas fan des deux films de Tim Story, et contrairement à toi, je mets celui avec le Surfer un peu au-dessus car je le trouve visuellement réussi (mais par contre, où est Galactus ????) Et puis Chris Evans en Human Torch avant d’enfiler le bouclier du Captain, que de souvenirs ! Il est un des rares à avoir joué deux personnages Marvel différents, tout comme Gemma Chan (tiens tiens) qui joue Sersi dans les Eternels et qui était semble-t-il une guerrière Kree dans « Captain Marvel » (Eternelle infiltrée ?)

      Je croise les doigts pour une inclusion de tout ce monde dans le MCU, dans un projet un peu plus ambitieux que ces « Eternels » new age, très woke et trop fadasses. En soi quelques belles idées visuelles comme Arishem le Juge, très impressionnant (rappelons que la tête d’un de ces Céleste constitue une planète à elle seule pour les Gardiens de la Galaxie (la fameuse planète minière Knowhere). Mais pas de véritable antagoniste, pas de méchant sympathique comme Thanos (autre cousin des Eternels au passage), et que ces Déviants sont moches !
      Il y a de quoi faire aussi avec Daredevil, en reprenant l’arc superbement brutal développé pour la série Netflix. Des rumeurs évoquent d’ailleurs la présence de Charlie Cox en Matt Murdock dans le prochain Spider-man. En voilà un projet qui fait tripper !

      Aimé par 1 personne

      • Pour faire vite, la chose que je reproche le plus à Marvel c’est cette volonté de vouloir tout unifier. Créer un seul et même univers où coexistent Avengers, X-Men, Fantastic Four, Gardiens de la Galaxie, Eternels… Les incohérences sont inévitables.
        Pour balayer les critiques de spectateurs tatillons, les responsables ont trouvé l’arme ultime qui vient dépanner les scénaristes coincés : le multivers ! Du coup tout est justifiable, même les erreurs d’écritures. Fallait y penser. 😉

        Aimé par 1 personne

  4. Bah écoute j’ai pas vécu un mauvais moment devant ces Eternels, même si le résultat aurait pu être meilleur et que les déclarations de Kevin Feige a base de « Vous aller voir c’est extraordinaire, on a tourner en décors naturel » sont consternant de débilité. Toujours est t’il que Marvel cherche a se renouveler et ça fait plaisir. Je vois davantage ce film comme une sorte de brouillon pour voir ce qui fonctionne ou non, ce que le public attend désormais de cette nouvelle phase. J’ai hâte de découvrir ce que Sam Raimi nous réserve en espérant qu’il aura obtenu une pleine liberté de même que le prochain Spider Man ô combien attendu par tous les fans de la première trilogie.

    Aimé par 1 personne

    • Un des personnages m’a un peu aidé puisque, entre deux bastons, il passe son temps à faire cuire des tourtes dans le désert australien. Faut bien occuper ses siècles d’éternité…
      Si je veux voir les états d’âme des êtres millénaires, je me repasserai les vampires de « only lovers left alive » mais pas ceux là.

      Aimé par 1 personne

  5. Sitôt vu, sitôt oublié d’ailleurs je n’en parle même pas onzeroad.
    Je constate auprès de la jeunesse qui m’entoure que ces éternels plaisent beaucoup.
    J’y suis allée pour Richard (Robb Stark forever) et Angelina.
    Pas besoin d’inventer des bestioles dentues pour détruire le monde, les hommes se débrouillent très bien sans elles.
    Bon, côté casting c’est vrai que la mort de l’acolyte d’Angie on s’en bat l’œil par exemple. J’ai oublié les autres morts. Et la Gemma manque furieusement de présence charismatique. Contrairement à mon Angelina d’amour.
    Mais la pompafric semble avoir encore de belles heures devant elle.

    Aimé par 1 personne

    • Ouf, j’ai bien cru que tu allais aimer ça.
      Ce n’est même pas fun pour un Marvel. S’ils se mettent à faire comme leurs concurrents de DC (d’ailleurs l’un des ces Eternels est confondu avec Superman, c’est un signe), ça ne risque pas de me plaire, trop sérieux.
      Ton Richard est transparent dans ce film. Et je ne parle même pas de l’autre Snow. Angelina, au moins, essaie d’y croire, et l’acteur pakistanais essaie de mettre une peu de bonne humeur bollywoodienne. La petite muette est sympa aussi.

      J'aime

  6. Mais pourquoi diable nous ressortir ces héros qui déjà en comics à l’époque faisaient pâle figure et étaient old school avant l’heure ? Pourquoi ne pas aller piocher dans la foule de récits incroyables que Marvel a pondu pendant ces décennies où le papier dominait ? Où est Galactus effectivement, où sont les Guerres Secrètes et le Beyonder, le Tournoi des Champions, les Inhumains, Namor l’incompris, la terre sauvage de Ka-Zar, la mort d’Elektra, la guerre entre les Krees, les Skrulls et l’Empire Shi’Ar, la mort de Captain Marvel,.. ? La dernière production Marvel qui vaille le détour est (encore) un anime, à savoir What if… ? Spidey, au secours !!!

    Aimé par 1 personne

    • Je laisse à Chang-chi la possibilité d’être plus à même de me satisfaire que ces Eternels un peu trop politiquement lisses. Trop de bons sentiments n’ont jamais fait de bons Marvel.
      Je valide toutes les propositions citées.

      J'aime

  7. « ils arrivent après la bataille »

    Sans doute ! Le film ne m’intéresse pas du tout mais, et c’est ce que j’aime quand je viens ici, les textes sont agréables à lire. Je pense de mon côté qu’on a eu trop de MCU, c’est l’indigestion – et pourtant je n’ai pas tout vu ! Pour moi, ça s’est terminé avec Thanos, et à part Blade qui titille mon intérêt (l’acteur que j’adore, le personnage…), je ne me pencherai sans doute pas sur ces éternelles (et vaines ?) suites du MCU.

    Aimé par 1 personne

    • Pourtant assez client du produit, je commence moi-même à ressentir les effets de la saturation. Les exploits se succèdent et se répètent, parfois très creux. J’ai fait l’impasse sur « Black Widow », j’ai raté « Shang-Chi » (encore que, je lui laisse une chance au grattage), et ces « Eternels » n’ont pas renversé mes attentes défavorables. A tout cela s’ajoutent les séries qui se multiplient sur Disney+, venant gonfler parfois très artificiellement l’univers. Dans le lot, quelques réussites formelles (Wanda/Vision) et ludiques (« What if… ? ») mais aussi beaucoup de contenu très vide (« Le Faucon et le Soldat de l’Hiver »). Pas encore vu « Loki », je n’attends pas grand chose de « Hawkeye ». Je ne sais pas trop ce qui se prépare encore, sans doute une tonne de projets pas tous très passionnants.

      Aimé par 1 personne

  8. Mince alors ! C’est mon abonnement qui n’a pas été éternel. Je viens de m’en rendre compte après avoir vu ton commentaire chez moi. Pour une raison surnaturelle, je n’étais plus notifié de tes nouveaux articles.
    Voilà, c’est corrigé (enfin, j’espère). Le monde est sauvé…

    Aimé par 1 personne

  9. Ta chronique est très juste et je me demande ce que Chloé Zhao fait dans un tel projet.. Marvel n’invente plus rien.. toujours « l’éternelle » même recette qui fait que je n’ai absolument plus aucune envie d’aller voir leurs films. DC Comics est plus créatif je trouve. Le casting des éternels sent le réchauffé et c’est dommage. Je pense que les gens vont se lasser et qu’à terme leurs films rapporteront moins (je l’espère en tout cas)😉 Je te souhaite un excellent weekend 😊🌞

    Aimé par 1 personne

    • Il y a effectivement un hiatus entre le style de Chloe Zhao et l’exigence d’une telle franchise. Marvel lui a tout de même visiblement laissé les coudées franches, sans doute en quête d’une quelconque spiritualité mais ça ne prend pas. L’offre Marvel est aujourd’hui débordante, oscillant entre des aspects ludiques (ce qui lui convient le mieux) et d’autres plus sérieux (moins convaincants). On verra bien comment tout cela va tourner.
      Je t’avoue être moins client de la chapelle DC (sauf chez Nolan ou Burton). Trop grave pour moi sans doute.

      Aimé par 1 personne

  10. Quelle purge ce film, je suis bien triste que Chloé Zhao se soit embarquée là dedans.
    J’ai déjà beaucoup de mal avec les marveleries au départ. Les héros que j’aime ce sont les héros ordinaires, à la Spielberg. Je n’aime pas les super héros, qui n’ont aucune prise avec la réalité, qui donnent l’impression que l’humanité n’est pas responsable de son sort, ni dans ses dérives ni dans sa capacité à s’en tirer d’elle-même.
    Je ne les vois plus tous depuis un moment, je continue à aller pour les super héroïnes par militantisme féministe. Je suis allée voir celui là parce que la super héroïne pour moi dans celui-ci c’était Chloé Zhao.
    J’espère qu’elle retournera à ses héros du quotidien qui m’ont éblouie bien davantage que ces éternels vides de toute substance.
    Il n’y a rien à sauver dans ce film, même pas les paysages au final, tellement le film est désaturé en émotion.

    Aimé par 1 personne

    • Je suis comme toi, je préfère de loin lorsque Chloe Zhao s’intéresse aux gens plus modestes.
      Les femmes sont fortes dans « Les Eternels », vaillantes et parfois rebelles tandis que l’homme n’est ici que le bras armé obéissant aux volontés des entités Célestes. Tout cela est bien trop lisse pour qu’on adhère pleinement.

      J'aime

      • J’étais tellement plongée dans mon ennui que je ne m’en suis pas aperçue 🤣 C’est vrai que le film fait la part belle aux personnages féminins. Cela rend d’autant plus dommage que je ne l’ai même pas trouvé divertissant, ce qui est usuellement le cas quand je vais voir les films de super héros (nonobstant les scènes d’actions qui n’en finissent plus).

        Aimé par 1 personne

        • Sans doute à cause de ce côté sentencieux des dialogues et la tonalité très new age du film. Quelques personnages secondaires parviennent à égayer un peu (Kingo et Makkari par exemple), mais l’ensemble n’est guère passionnant.

          J'aime

  11. C’est donc le film discriminatoire par excellence : les minorités arrivent après la bataille comme tu dis, dans un monde où ils peuvent faire ce qu’ils veulent entre eux sans que cela gêne quiconque qui n’appartient pas à leur monde, à savoir probablement nous les spectateurs d’après ce que tu décris ci-dessus et les autres super-héros mainstream. Heureusement, pas de discrimination chez toi, iles éternels ont droit à une critique bien vive et cassante comme pour n’importe quel autre mauvais film. Pour moi, ce sera à la télé éventuellement.

    Aimé par 1 personne

    • En séance de rattrapage pourquoi pas, essentiellement destiné au complétif marvellien.
      Nonobstant l’éloge qui semble annoncé dans le prochain numéro de Positif (je ne sais pas si tu as lu le bel article de Gregory Valens dans le numéro de novembre ?), je ne parviens pas, même a posteriori, à donner du crédit à ces « Eternels ».
      Pas encore vacciné du MCU, je laisserai sans doute une chance au maître Kung-fu qui m’a échappé en salles, et me précipiterai comme beaucoup pour suivre les péripéties multitoiles de mon tisseur préféré.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s