La GRANDE ILLUSION

Lotte hat blaue Augen

« Je me leurrais sur la puissance du cinéma. « La Grande Illusion », malgré son succès, n’a pas arrêté la Deuxième Guerre mondiale. Mais je me dis que beaucoup de grandes illusions, beaucoup d’articles de journaux, de livres, de manifestations, peuvent avoir une influence. »

Jean Renoir, Ma vie et mes films, 1974.

« Tous les démocrates du monde devraient voir ce film. »

Franklin Delano Roosevelt.

« Lotte a les yeux bleus ». La petite fille est mignonne, la scène est émouvante, le cadre rassurant et chaleureux. C’est bientôt la Noël. L’harmonie entre les hommes, la concordance des langues, tout cela est possible, imaginable tout du moins sur un écran. Lotte a les yeux de la couleur du drapeau de l’union, celles des Européens, une idée qui n’existe alors que dans les rêves des humanistes les plus convaincus, des pacifistes les plus ambitieux. Elle est « la Grande Illusion » à laquelle s’accrochent Jean Renoir et Charles Spaak dans un film magnifique, essentiel à la construction d’une paix possible entre les hommes de bonne volonté. Lire la suite

La JOYEUSE SUICIDEE

Carole et Fredric

joyeuse-suicidee-1

« Essayer de déterminer ce qui se passe dans le monde par la lecture des journaux revient à essayer de donner l’heure en ne regardant que la grande aiguille d’une pendule. »

Ben Hecht, a child of the century, 1954

Carole Lombard est condamnée. « La mort la guette » prétend même un journaliste sur la foi d’un entrefilet gribouillé à la hâte dans la colonne des faits divers. Pas d’inquiétude pour le moment car l’avion qui transporte « la Joyeuse Suicidée » vers New-York est piloté par un expert du manche. Elle n’aura qu’à se laisser porter sur les « ailes » de William A. Wellman dans une comédie grinçante et mal léchée signée Ben Hecht.

Lire la suite