La jeune BOUQUETIERE

Des fleurs pour le dictateur

bouquetière

« Bienvenue cher ami, dans notre Démocratie Populaire. »
Le Commandeur dans Kim Kong, Simon Jablonka et Alexis le Sec, 2017

« Le film doit avoir une puissante action sensibilisatrice, à l’instar d’un article de fond du journal officiel du Parti, et anticiper sur la réalité. Il lui incombe ainsi de jouer un rôle mobilisateur à chaque étape de la lutte révolutionnaire. »
Kim Jong-il, De l’art du cinéma.

« Achetez mes fleurs, ces jolies fleurs rouges, mes fleurs sont ornées de larmes, ces fleurs, ces jolies fleurs rouges. Je n’ai pas de pays, je n’ai pas d’argent, je n’ai pas de moyens de vivre, au printemps où les bourgeons fleurissent, je vends ces fleurs ornées de larmes. » Il ne s’agit pas là des paroles d’une vieille antienne réaliste entonnée par la voix chevrotante de Berthe Sylva mais de la complainte récurrente d’une « jeune bouquetière » nord-coréenne qui permit à ses deux réalisateurs, Pak Hak et Choe Ik-kyu, d’obtenir le « Prix du Peuple » des mains du « Grand Dirigeant » Kim Il-sung. Lire la suite

Publicités