La CHAIR et le SANG

Le temps des croyants

« Personne ne punit avec rage et dégoût la brutalité, la sauvagerie, la barbarie, l’injustice. Nul demain ne s’avisera de trouver obscènes les bonnes gens qui viendront regarder mes tressautements dans les flammes. »

Marguerite Yourcenar, L’œuvre au noir, 1968.

En voyant les œuvres de Léonard, de Michel-Ange, on a tendance à croire que l’automne du Moyen-Âge annonçait une époque de lumière et un éveil radieux à la beauté. Mais à l’aube du XVIème siècle en Europe de l’Ouest, le règne ténébreux des guerres, des épidémies et de la superstition n’est pas révolu, la mort réclame sa dîme, elle se repaît de « la Chair et le Sang » sans distinction d’âge, de fortune ou de sexe. C’est ainsi que le cinéaste Paul Verhoeven dépeint ce temps traversé par la peste et par une fièvre mystique, dans un film qui, selon l’historien Johan Huizinga, « sent à la fois la rose et la merde ». Lire la suite

Les GOONIES

Pirate Donner

« Dick maîtrisait si bien ses films et était si doué dans de nombreux genres. Faire partie de son cercle, c’était comme fréquenter son entraîneur préféré, son professeur le plus intelligent, son motivateur le plus féroce, son ami le plus attachant, son allié le plus fidèle et, bien sûr, le plus grand des Goonies. C’était un enfant. Tout le cœur. Tout le temps. Je n’arrive pas à croire qu’il est parti, mais son rire rauque et chaleureux restera toujours avec moi. »

Steven Spielberg

D’abord on l’a mis dans une boîte : la télévision. Richard Donner a longtemps galopé près de Steve McQueen pour arrêter les desperados « Au nom de la loi ». Il a aussi écumé « les rues de San Francisco », percé « les Mystères de l’Ouest », basculé dans la « Twilight Zone » où il vécut des « cauchemars à 20 000 pieds ». Il faudra une « Malédiction » pour que sur grand écran vienne enfin l’avènement, faute de véritable baptême. Enfin sa carrière décolle vers les cimes, noble oiseau le jour, loup féroce la nuit, « Superman » du divertissement. Mais aujourd’hui, tous les chasseurs d’imaginaire, tous les corsaires de minuit, tous les « Maverick » au grand cœur et les « fantômes en fête » versent une larme fatale en pensant que le réalisateur des « Goonies » a rejoint Willy le Borgne au paradis des pirates et des îles aux trésors. Lire la suite