PROMETHEUS

Alien zéro

Prometheus_movie_05

« Je crains donc de paraître avoir agi comme votre Prométhée, qui a confondu les deux sexes, et qu’on ne m’accuse d’un semblable méfait ; ou bien d’avoir trompé mes auditeurs, en leur servant des os cachés dans de la graisse, c’est-à-dire des plaisanteries comiques dissimulées sous la gravité d’un philosophe. »

Lucien de Samosate, A un homme qui lui avait dit tu es un Prométhée dans tes discours, IIème s. après JC

Il est des monstres que l’on aurait dû laisser dormir au fond du cosmos. « Il ne s’agit ni de les étudier, ni de les ramener ? Mais bien de les éliminer ? » s’était pourtant assurée Ellen Ripley auprès de cette couarde vérole de Burke, l’avoué de la Weyland-Yutani, persuadée de faire avec James Cameron le dernier voyage vers les ignobles « Aliens ». Le succès ayant la fâcheuse tendance à faire des petits, s’ensuivront donc une tripotée d’avatars plus calamiteux les uns que les autres, jusqu’à ce que le pionnier Ridley Scott reprenne les commandes à bord du « Prometheus », afin de retrouver l’ADN  perdu de son premier film. Lire la suite