MORT sur le NIL (2022)

Et vogue la moustache

« Je venais d’avoir 17 ans, les merveilles de l’antiquité étaient le dernier de mes soucis. Louxor, Karnak et les beautés de l’Egypte devaient me tomber dessus avec un impact prodigieux vingt ans plus tard. Quel gâchis si j’avais alors admiré tous ces vestiges avec un regard indifférent. »

Agatha Christie, an autobiography, 1977.

Non, les crocodiles, sur les bords du Nil, n’ont pas disparu. A l’affut du moindre volatile distrait, leurs mâchoires se referment sur leur proie comme le ferait la loi sur les auteurs de crimes passionnels. Plus impitoyable qu’un animal à sang froid, le redoutable Hercule Poirot remet le cap sur l’Egypte et ses fastes pharaoniques pour rejouer « Mort sur le Nil », dans une version remise à flot par un Kenneth Branagh qui se laisse à nouveau prendre au jeu de la déduction. Lire la suite

Call me by your name

Partenaires particuliers

call-me-by-your-name-1

« Ah ! s’il m’était donné, Juventius, de baiser sans cesse tes yeux si doux,
Trois cent mille baisers ne pourraient assouvir mon amour ;
Que dis-je ? fussent-ils plus nombreux que les épis mûrs de la moisson,
Ce serait encore trop peu de baisers. »

Catulle, Ier siècle avant JC

Un été 83, le cœur de Buñuel vient de lâcher non sans avoir exploré « cet obscur objet du désir ». Trente-cinq ans plus tard, le Sicilien Luca Guadagnino entend en prolonger l’éveil des sens en plaçant l’intrigue de « Call me by your name » cette même année si riche en souvenirs.

Lire la suite