VALERIAN et la Cité des milles planètes

V pour vas-y pasvalerian-et-la-cite-des-mille-planetes-1

« Inracontables sont les histoires de mondes parfois morts depuis des milliers de siècles… Car là où des êtres vivants ont survécu et se sont développés, partout et toujours ils se sont tournés vers le ciel immense pour le parcourir… »

Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, L’ambassadeur des ombres, Valérian et Laureline Tome 6, page 3, 1975.

En 1969, Luc Besson avait dix ans. Au soleil de la Méditerranée, entre deux apnées dans l’Adriatique, il se plonge dans le magazine Pilote et s’immerge aux confins du cosmos pour suivre les aventures futuristes d’un nouveau héros imaginé par le scénariste Pierre Christin et le dessinateur Jean-Claude Mézières. « Ground control to Major Tom » crache le transistor grésillant posé sur les rochers, mais lui n’a d’yeux que pour cet Agent de la SST qui déjoue les pièges tendus par de vils extraterrestres et fait régner la loi de l’humanité dans l’espace et le temps. Dans un petit coin de son imaginaire germe soudain l’idée que ça ferait peut-être un chouette film plein de couleurs, et qu’il pourrait appeler ça « Valérian et la Cité aux milles planètes ». Lire la suite

Publicités