Le HOBBIT : La Désolation de Smaug

L’année du Dragon

the-hobbit-the-desolation-of-smaug-4

Dresse ta main contre lui,
et tu ne t’aviseras plus de l’attaquer.
Voici, on est trompé dans son attente ;
à son seul aspect n’est-on pas terrassé ?

Job 40:32-33

Bilbo, toujours un peu plus loin. « Le Hobbit » le plus célèbre de la Comté suit le chemin redessiné par le pinceau de Peter Jackson. Du côté des tolkiennistes purs et durs la vision de « la Désolation de Smaug » risque bien de faire encore grincer des dents, le barbu néo-zélandais n’hésitant plus désormais à mixer à sa guise des éléments prélevés aux quatre coins de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, d’en perturber la cohérence en mélangeant quelques feuilles de « l’Histoire de la Terre du Milieu » avec des éléments chronologiques tirés des appendices du « Seigneur des Anneaux ». Être adapté, c’est accepter d’être trahi, et Tolkien n’est plus là pour s’élever contre pareille injure faite à son œuvre. Mais on ne peut pas dire que le réalisateur se simplifie particulièrement la tâche en tentant d’assombrir le voyage picaresque et fabuleux de « Bilbo le Hobbit ». Lire la suite

Le HOBBIT : un voyage inattendu

Holm, sweet Holm

hobbit1

« Farewell, dear Bilbo. Safe travels, darling Ian. »

Peter Jackson

Des abysses cosmiques traversés à bord du Nostromo à la grande saga du « Seigneur des Anneaux », tant d’univers ont été visités par Ian Holm, acteur magique à l’œil étincelant ! Beaucoup se souviendront de lui fumant la pipe à l’orée de son trou, dans un coin reculé de la Comté de Tolkien. Grâce à Peter Jackson, il était devenu Bilbo, « Le Hobbit » inventé par un universitaire, un vétéran de la Grande Guerre qui lui-même avait vécu « un voyage inattendu ». Mais déjà, dans cette seconde trilogie, il était un Bilbo fatigué, laissant à Martin Freeman le soin d’explorer pour lui la Terre du Milieu. Maintenant qu’à tout jamais il a fermé les yeux, il est plus que temps de refaire en son nom cet « unexpected journey ». Lire la suite