KAAMELOTT – premier volet

Triste sire

« Le peuple opprimé l’emportera finalement et résistera à la violence des envahisseurs. En outre, le Sanglier de Cornouailles viendra à leur secours : il foulera aux pieds les ennemis et leur brisera le cou. (…) Il sera célébré par la voix des populations et ses exploits fourniront matière aux récits des conteurs. »

Geoffroy de Monmouth, Histoire des Rois de Bretagne, XIIème siècle.

Armures rutilantes ou loques antiques, forteresses de carton-pâte ou châteaux-forts numériques, preux chevaliers à la noblesse d’âme ou mages à la solde d’une cour en déliquescence, échanges de répliques dans la langue de Shakespeare ou poèmes déclamés en françois du temps jadis, il existe autant de versions de la geste arthurienne qu’il y eut d’adaptations faites pour le cinéma. Si les anglo-saxons mènent largement au score, quelques Gaulois audacieux se sont risqués au royaume de Logres pour mettre la main sur le « Sacré Graal ». Eric Rohmer l’avait tenté en vers, Alexandre Astier s’y risquera dans une langue moins châtiée mais pas moins fleurie. Ce fut d’abord une blague déclinée en 458 épisodes pour la télé, puis une BD en neuf tomes. C’est aujourd’hui une fantaisie héroïque en forme de triptyque sur grand écran qui commence à « Kaamelott – premier volet » et annonce le retour du roi. Lire la suite

SANTA & Cie

Some like it hotte

santa1

« You better watch out, you better not cry
Better not pout, I’m telling you why
Santa Claus is comin’ to town »

John Frederick Coots/Haven Gillespie, 1934.

Le ciel est gris, la nuit tombe tôt : Noël est à nos portes ! A peine octobre et ses horreurs clownesques ne sont-ils plus qu’un vilain souvenir que c’est déjà Christmas time ! Alain Chabat débarque le jour de la Saint Nicolas, tenant les rennes de « Santa & Cie », pour nous offrir un peu en avance son nouveau cadeau jovial, histoire de faire passer ce soir de déprime dans un immense éclat de rire. Lire la suite